Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 09:26

Le bébé électoral, Jean premier qui voulait s'offrir l'EPAD, les parties de volley-ball avec les milliards, les caquetages de Morano, Bertrand au smiley de vendeur d'aspirateurs, la promo pour Larcher qui coule fièrement le sénat, les Hirsch, Fadela Amara déguisés en UMP, nos "bons p'tits gars" qu'on envoie à la casse en Afghanistan ou ailleurs, les Conseillers généraux offerts en sacrifice par l'honorable tandem Sarkozy-Balladur, les "garde-à-vous"-Marseillaise-condoléances utilisés comme sauvetage présidentiel, tout cela a fini par insupporter les gens normaux qui ont cherché quelqu'un comme eux.

Ils ne sont pas les seuls, ni des traitres, Chirac en est.

Il convient de tourner la page, pleine de ratures, du sarkozisme, ce n'est pas ma volonté c'est celle des français, or nous sommes en démocratie. Il faut savoir accepter la voix des urnes et celles-ci ne désigneront ni un fou de gauche ni un fou de droite, on est en France en 2012.

 

sarko-hollande.jpg


Hollande va être nommé président, il convient d'agir pour que ses choix tiennent compte de ces déçus du sarkozisme qui ont permis son accession à ce poste prestigieux.

Tout n'est pas encore joué, il reste les législatives.

 

 

Resultat: 30% au plan national

35% sur la circonscription (Je compte moins de 5% pour les "petites listes") 

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 09:35

 sarkozy.jpgPourquoi avoir décidé "Le Fouquet's", Bolloré et le Bouclier Fiscal mais avoir tremblé à l'idée de supprimer les 35 heures comme promis?

 

 Pourquoi avoir gardé l'ISF impôt qui coute plus qu'il ne rapporte, qui grève les classes moyennes sans trop gêner les hauts revenus?

 

 Pourquoi avoir créé le RSA, qui devait remplacer le RMI pour aider les "sans emploi" après le chômage en leur donnant un peu plus d'argent et un petit job, mais avoir supprimé le petit job?

 

 Pourquoi avoir maintenu la loi Gayssot qui oblige toutes les villes a proposer 20% de logements sociaux quand il n'y a ni la place pour les construire ni l'argent pour les bâtir, contrairement aux ZUP, tracées sur des terrains libres, d'anciens jardins ouvriers (à Fontenay) et financées par l'Etat et la Région?

 

 Pourquoi avoir parlé bien fort du Karcher quand on laisse entrer en toute discrétion 180.000 migrants chaque année?

 

 Pourquoi avoir fait rapatrier par avion pour une hépatite un islamiste qui apprenait à tuer et à poser des bombes en Afghanistan puis au Pakistan au moment où un ministre de l'intérieur estimait qu'il y a trop "d'auvergnats"? 

 

  UE.jpg Pourquoi avoir affirmé que l'Europe des 28 était finie et qu'une Europe des 17 naitrait dans les 15 jours... début décembre lors du sommet de crise et ne plus en entendre parler?

 

 Pourquoi avoir affirmé tous les trois mois que la crise était terminée quand aujourd'hui on nous indique qu'on en est à l'orée?

 

 Pourquoi s'être accroché au fauteuil quand chacun connaissait la suite et ne pas avoir laissé sa chance à une autre candidature (Fillon...) qui n'aurait jamais souffert de "l'antisarkozisme"?

 

 Pourquoi s'étonne-t-il de dévisser?

 

Résultats: 25% au plan national

25% sur la 6è circonscription

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 09:38

La fierté de Jean-Marie, mais le poil à gratter de Mégret, et le crépuscule de Gollnisch aura été une femme, blonde de surcroit! Aussi incroyable que si Obama était devenu leur président!


marine-lepen.jpgEt la pureté du teint? Le serment d'entrée "Je jure de rendre la France aux Dupont, toute la France, rien qu'aux Dupont!"? Et Faurisson? Tout cela serait-il oublié? Non, car Faurisson bouge encore, le négationiste est simplement anesthésié, on le réanime dès l'élection de Marine...

Ouf! Il va pouvoir continuer à faire ses cauchemars. Peut-être que Courjault pourrait se dévouer et lui proposer un bon congélateur et il se réveillerait dans "Lock Out" le nouveau film écrit par Besson, plus vrai que les acteurs.

 

Tout ça pour rappeler que les vieux dadas on a du mal à s'en défaire et qu'après avoir baigné dans une atmosphère sélective voire puriste ou avoir vécu des traditions dermatologiques perfectionnistes avec élimination systématique des mélanomes géants, on reste marqué.

 

Alors l'Euro, l'Europe, un coup pour, un coup contre, le problème ne réside pas là, et la solution se situe dans ces valeurs construites lentement, centaine d'années après centaine d'années par ces bons rois qui n'auraient pas vendu leur pays pour une élection mais qui le protégeaient depuis leur château, enseignèrent les vraies valeurs, la foi avec des jésuites dévoués... et que saccagérent Danton et sa bande.

Un autre monde!

Un ailleurs puisé dans le passé et ensuite enluminé, plaqué de feuilles d'or, pour raviver les rêves les plus fous


La séduction opère, on serait même impressionné par le paradoxe de la situation pour certains. Il est vrai que les costumes d'époque, la watermusic, palais et baise-mains, chacun voudrait s'appeler Dupont. C'est si simple. Il suffit de changer le c en p.

Mais le discours même lissé, passe moins, enfin moins souvent. Sarkozy promit la suspension de l'immigration, et on découvre 180.000 migrants de plus chaque année, il faut donc revenir au réalisme, et ceux qui voteraient Marine ont bien du mal à croire à ses promesses: la France aux Dupont, que dans un accès de générosité insensée on élargirait aux Dupond!

Résultats: 16% au plan national

6,5% sur la 6è circonscription

  

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 08:39

Qui l'eut cru?melenchon.jpg Même les communistes se préparait à une révision déchirante  pour ne pas finir à la sauce Cheminade ou être pris d'assaut par un facteur.

 

Finalement Arlette et Nathalie, sa petite soeur de la secte n'auront pas non plus la peau du PC: entre Staline et Trotski, le Comité Central a opté pour la troisième voie, le plan M, M comme Mélenchon.

 


On a rallumé les braseros, les merguez  partent comme des petits pains, on a déchiré les draps que transforment en banderoles les survivants du franquisme ou les anciens fanas de G. Séguy, on édite pour la rentrée scolaire l'histoire de France revue par les descendants (troisième génération) de Marx et Engels, pour réaxer les jeunes cerveaux victimes de chiracite et parfois pire, de sarkozyte. Bref une ambiance hyperfestive s'est installée place du colonel Fabien.

 

Sauf que M n'est pas K, comme Kroutchev ou Kremlin et mieux, Komintern, ni C comme cheminots ou bien sûr communiste!

Sauf qu'à la fête sont venus PS, MAC (mouvement anticapitaliste) et même des UMP, pour le plaisir.

Sauf que pour bruler dans un feu de joie la figurine de N. Sarkozy ils furent tous mélenchonistes durant quelques heures, et le restèrent pendant la durée de l'exorcisme, quand ils répondirent aux sondeurs.

 

Mais demain va venir le temps du vote et d'un vrai choix puisque Sarkozy part et qu'il faut bâtir. La fête se termine ils ne peuvent se ridiculiser en élisant Coluche même s'ils le portent dans le coeur.

Le temps des responsabilités est arrivé la comédie ne peut évoluer en tragédie. Ceci explique mes deux lignes suivantes:

 

Résultat estimé: 12% au plan national

9% pour la 6è circonscription  

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 13:37

bayrou-2012.jpgSpécialistes du rêve éveillé, habitués de l'apéro autour duquel ils refaisaient le monde à tour de rôle chez l'un puis chez l'autre, coutumiers du "pousse" au café du commerce, à force de se raconter comment ils allaient devenir présidents, Jean-Louis (Boitloo), Léon (Morin prêtre), François (le rescapé) attrapèrent une vilaine migraine, et la transmirent aux français.

 

 

 


Comment encore croire à ces Pieds Nickelés qui devaient s'associer et dont l'un transportait, sans le dire aux autres, une batterie de casseroles qui a réveillé le petit ogre quand il a voulu sortir par la fenêtre, dont l'autre, bombé au gaz moutarde pendant la première guerre, trépané au cours de la deuxième, et qui faisait moins que son âge, physiquement s'entend... cet autre s'est écroulé, bazooka en bandoulière, à la première alerte, avant même d'avoir atteint la campagne!


Quant au troisième, François, seul en tête... des trois, il prend chaque soir sa lanterne et comme Diogène, cherche des hommes autour de lui. Marielle de Sarnez a bien pensé installer un système de miroir pour démultiplier les sympathisants, car à son image, ils lui conviendraient parfaitement. Mais après avoir vu le remake de Blanche Neige, en chaussant ses lunettes il les aurait tous brisés.

Alors en conclusion "Jean-Louis, François, Léon et pas d'autre", ça peut difficilement attirer les foules.

Heureusement, ce vétéran des campagnes électorales pense enfin avoir compris le mécanisme imparable qui mène à la victoire. C'est décidé, il applique sa martingale... dès 2017!

Résultats: 10,5% aux présidentielles

11,5% sur la 6è circonscription (désolé pour l'erreur qui précédait et qui concernait les législatives) 

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 09:37

Je commencerai par la dernière de la classe (la classe des grands; je n'évoquerai pas ceux qui depuis des années redoublent leur maternelle... mais empochent le pactole promis aux cancres par la République).


eva-joly.jpgLa "malheureusement candidate", ancienne juge, a été victime d'une escroquerie de la part de plusieurs centaines de personnes qui lui ont fait miroité un poste ministériel et, c'est toujours pareil quand on est dupé, qui va devoir régler le montant de ses frais de campagne! Elle ne peut même pas porter plainte contre les militants à l'origine de ses malheurs, ils sont insolvables. Mais, c'est promis on ne la reprendra plus!

 

 

 

 

 

 

D'où sont venus les malentendus?

 

 

Le style maitresse d'école, un peu père Fouettard, de celle qui avait mis en prison Le Floch Prigent pour mauvais travail, en le transformant en mère Fouetteuse aurait pu plaire à DSK. Mais les verts, plus amoureux de dame nature que d'une gardienne de donjon, préfèrent laisser le cuir sur le dos des vaches que de goûter la morsure des lanières sur le leur.

 

Souvenons-nous que Kennedy inversa le résultat électoral attendu et gagna contre Nixon, parce qu'il apparu comme le playboy (de l'époque...) face à celui qui se vit infliger le surnom de "Tricky Dicky". Lecanuet dans les années soixante gagna 17% des voix contre de Gaulle par son sourire (c'était avant mai 68, à l'époque Gomina). Et si feu DSK réussit à enthousiasmer la majorité des français c'était aussi par son charme, son coté sex symbole (Don Juan face au mari trompé), qu'on comprit plus tard n'être qu'une facette d'une "sex-machine détraquée".

 

Alors, on pourrait gommer l'obstination insensée d'Eva Joly, effacer son ego totalement paradoxal, écarter sa grossiereté ("je l'emmerde" en parlant de Lepage), on pourrait oublier son accent (bien qu'étrangers mes grands-parents, mes parents parlèrent un français irréprochable), pour essayer de méditer sur son programme... si seulement elle nous faisait rêver!

Mais, on nous promit  la "troisième des miss Norvège" et aujourd'hui, on nous offre "Le Cri" de Munch.


Ce n'est pas les lunettes qu'il fallait changer sur les affiches, mais celle qui les porte.

Estimations:

_ 2%, je sais ce n'est pas un scoop, mais elle non plus.

_ 8% dans la 6è circonscription

 

Repost 0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 00:16

Les éclaireurs, alliés aux agents infiltrés, recrutèrent les troupes sur les marchés afin de lancer la première offensive. Elle eut lieu mardi, au coeur du domaine, menée par le mitrailleur en chef qui appela en renfort la presse pour couvrir l'évènement. Le deuxième assaut se déroula trois jours plus tard, dirigé par les barons qui revendiquaient ce territoire: un ancien ministre Vaillant et un futur (?), le nouvellement nommé "Jacquouille des fripouilles". Les hordes de ces seigneurs se déployèrent sur les deux terres voisines, au pied du donjon le plus haut d'Europe et sur les collines de la ville voisine.

La guerre est bien déclarée. On annoncerait même l'arrivée d'un roi!

La contrée tiendra-t-elle?

Un premier bilan s'impose.

Les maigres fléchettes même pas empoisonnées, lancées sur les masures jouxtant le chateau, lancées par quelques archers misérables s'écrasèrent sans conviction sur les hauts murs. Le drap accroché en haut d'un bastion  avec "Non  aux ventes à la découpe", puis vite retiré ressemblait plus à un drapeau blanc. Le mitrailleur, lui, n'usa aucune balle, ni son fusil, il venait pour la photo des archives de l'histoire. Ceci n'améliora pas la mobilisation des troupes, elles comprirent que n'est pas Bonaparte qui veut.

Les deux autres temps forts, plus révolutionnaires remplirent des salles et échauffèrent les esprit en vue de la suite. Elles prouvaient que les terres en jachère étaient convoitées et que les comtés de la périphérie comptaient agrandir leur territoire. Un comte ne se déplace pas pour rien, alors deux...

... et quand un roi y campe un dimanche avec sa cour?

Commentaire de David Dornbusch 

Repost 0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 17:06

Ce long silence a permis de forger les armes, prévoir les plans de bataille, unir les combattants, mettre en place les contrefeux en cas de débordement.

Le premier qui s'emparera du drapeau de l'écologie aura un avantage stratégique, mais celui-ci reste très convoité et il faudra des arguments car il existe un titulaire. Un commando vient de se positionner depuis quelques jours, ouvrez bien les yeux.

L'attaque ne commencera donc pas dans ce champ très exposé à portée du chateau, elle sera frontale au coeur du village et s'étendra très vite. Elle se fera par vagues successives, les alliés traditionnels conjugueront leurs forces, les fortifications ne résisteront pas.

Mais ça c'est le déroulement, quels sont les acteurs?

Trois troupes, et l'outsider!

À gauche les destriers renâclent en piaffant d'impatience, sous l'un des heaumes des cheveux longs débordent et la main détient l'étendard. Plus loin une autre arbore trois étoiles en chocolat mais commande une armée de fantassins au camouflage d'herbe, termineront-ils comme dans la pub? Sur l'aile gauche une légion de "sans-culottes" convaincus est menée par une "avec-jupe".

Mais ma boule de cristal m'annonce la victoire d'un homme!

Le seigneur local y croit, il a fait appel aux maréchaux pour l'aider. Ceux-ci semblent plus convaincus que la troupe.

Tout est déjà écrit et ceci n'est qu'un chapitre, mais la fin est si différente du début qu'il faut un peu de temps pour y croire.

Repost 0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 16:51

Dans 300 jours le nouveau président sera élu, ou la présidente car Christine B. revient. La candidate ressemble un peu à ces maladies dont on se croyait débarrassé et qui réapparaissent au moment où on pense en être venu à bout. Pour la gâle, la tuberculose ou les poux on possède des traitements efficaces, alors que là, le monde de la chimie tourne en rond, on a bien tenté le test du miroir qui aurait dû être efficace (on place une glace devant le parasite et il tombe raide) mais ça ne fonctionne pas et de toute façon même avec un bon anticorps il faudrait une sacrée dose pour la bactérie en question.

 

Alors qui choisir?

L'homme qui aurait dû louer une baraque à la foire du Trône, l'Anthony Quinn de "La Strada" version digestive, celui qui aurait dû peindre en lettres rouges sur sa façade "Mélenchon, l'homme qui a avalé le PC"?

La femme autoproclamée défenseur du petit peuple, blonde comme une aryenne, qui pour remettre un peu d'ordre installerait une nouvelle race de seigneurs?

 

Le choix au sein des partis traditionnels reste plus attractif.

À gauche: un VRP multi-cartes au rythme difficilement soutenable: deux semelles par semaine, trois "Urgo spécial pulpe d'index" par jour, et une attelle de main pour la nuit. Un candidat tout terrain dont le programme va de nulle part à partout, y compris de Villepin, mais d'autres noms circulent.

Sa concurrente vient de prendre une longueur d'avance: elle possède enfin la formule financière qui permettrait de rejoindre la Grèce! Pas facile d'autant qu'on la sent capable de tenir ses promesses.

Reste bien sûr Jugnot qui nous fait une DSKite, et cherche un moyen de ramener son copain toujours bloqué à New-York, si ses appels sont convaincants il pourra réunir assez pour le ramener par avion, sinon restera le bateau. Si les moyens manquent ça sera le bac pour Rikers Island... Je pense que sur la cagnotte il pourrait prélever un peu pour le savon à barbe.

 

Heureusement certains candidats apparaissent plus crédibles, je ne parle pas de la Jeanne Calment des verts, ni de Mister Hélico, mais de nos candidats non encore déclarés, alors à bientôt. 

 

 

 

Repost 0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 09:13

  courbe temperatureLa fièvre, qui s'était emparée des français voilà trois ans et qui avait fait monter le baromètre à 53 points pour Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle, est retombée à 37 au début du mois et à 35 hier. Attention le coma débute à 34. Autour du patient on a observé une agitation certaine et des réanimateurs se sont présentés spontanément.

 

  Je veux saluer l'initiative de celui qui a laissé porte close à Roselyne: à 2 milliards et demi la piqure, le patient ne pourrait se payer un traitement de longue durée; certains esprits mal tournés indiquent que ce serait bien à la suite d'une visite en Grèce de notre ministre de la Mauvaise Santé et de son retour du Péloponèse, que Papandréou se serait senti obligé de recourir au FMI et aux prêts européens. Souhaitons qu'elle évite d'aller donner ses conseils à Madrid!

  D'autres anesthèsistes se sont bousculés au chevet du malade, ainsi Copé a agité le chiffon noir de la burqa pensant faire monter les chiffres, les skins nous ont rejoints, mais pour les centristes l'effet du voile noir devint aussi attractif que la voile noire de Thésée sur son père, Egée le roi d'Athènes, qui en la découvrant, se jeta dans la mer qui porte son nom.

 

  Une dame agée, affectueusement nommée Mammy, chercha partout un sujet qui fâche, pensant faire remonter le thermomètre. Ses services découvrirent dans un journal gratuit de province une photo providentielle: un homme s'essuyant avec un drapeau tricolore. La force de ce cliché réside dans la zone que l'individu frotte et que la morale interdit de mentionner.

Las! Chacun lui conseilla de faire une bonne sieste et d'oublier la super-idée. Glorifier les crétins parce qu'on a récupéré une de leurs cochonneries dans une poubelle et passer en plus pour un "fouille-machin", ce n'est pas de la "com" telle qu'on l'entend aujourd'hui. Les siècles passent et les mammies restent immuables avec leurs idées d'une autre époque.

 

 drapeau-souille.jpg

   Mais ô catastrophe, au même moment le patient mal en point s'agita, un proche accourut, lui prit la main et, mauvais réflexe dans l'émotion l'essuya sur son épaule; ce fut le drame. Comme chez un somnambule auquel on aurait jeté un seau d'eau, la réaction disproportionnée inquiéta et la phrase lancée ne manqua pas d'en rappeler une autre devenue célèbre, entendue au salon de l'agriculture.

 

  Prévenus immédiatement les membres de l'entourage annoncèrent leur arrivée. Le Dr de Vi..., un vieil ami, devrait donc se présenter avec une liste... de médicaments d'un nouveau dans le monde pharmaceutique: le groupe C. S. (C comme clear, S comme stream), le bon Dr Jup..., bien connu des médecins, doit apporter un traitement expérimental sensé détruire les germes (l'effet en pommade sur le crâne fut plus que concluant), le Dr Ber... assez anémié, guère plus brillant que son patron va proposer un traitement de la dernière chance(il l'a essayé sur lui avec le résultat que l'on connait, ce qui ne manque pas d'inquiéter). Un vieux "sage", don Pascalino, pense qu'un peu de lecture pourrait raviver le patient et il se demandait si quelques lettres de son moulin y contribueraient, certaines mauvaises langues sussurent que de simples petites notes adressées à "Libération" ont eu l'effet d'un choc électrique sur un ancien premier ministre que chacun pensait mourant. 

 

  D'autres vieux copains ont fait savoir que dans un moment pareil, il leur semblait hors de question de ne pas venir remonter le moral à un ami de trente ans.

 

  Je lance un appel: "Surtout ne désactivez pas les portiques de sécurité". 

 

Repost 0