Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 16:46

À l'aube de cette année 5773, selon le calendrier hébraïque, il était légitime de souhaiter au peuple d'Israël et de la Diaspora :

"Shana tova".

Bonne année donc, et belle année! Car les temps ont changé:

C'en est fini des exodes, de cette époque où Jérémie, craignant de ne plus revoir Jérusalem qu'il avait tant aimée, se lamentait dans Babylone, sur les bords du Tigre, en clamant: "Comment pourrions-nous chanter les Cantiques de l'Eternel sur une terre étrangère?".

C'en est fini des obligations de se convertir, comme en 1492 lorsque le roi d'Espagne obligea les juifs à devenir catholique ou à partir.

C'en est fini des pogroms et de ce qui suivit.

Depuis le 14 mai 1948 une ère nouvelle est née avec la création de l'Etat d'Israël, non pas en Amérique du sud comme certains le craignèrent, mais sur les terres où régna Salomon, un Etat dont le coeur était "la cité" décrite par Chateaubriand comme étant "de lait et de miel": Jérusalem.

Mais pourquoi 5773 devrait-elle être une belle année?

Parce que nous venons de sortir de la période d'Adoulam.

Rappelons-nous:

Jusqu'au XIIè siècle avant JC, le peuple juif était dirigé par des juges, puis Samuel, inspiré par Dieu, désigna Saül premier roi d'Israël en versant une fiole d'huile sacrée sur sa tête. Malheureusement celui-ci ne respectant pas les ordres d'En haut, un nouveau roi fut pressenti, David. Mais ce nouvel élu ne pouvant combattre un roi désigné par l'Eternel, il se contente d'esquiver, d'éviter l'armée de Saül qui le pourchassait. David se réfugia donc dans les grottes d'Adoulam pour attendre la chute de celui auquel il succéda. L'épisode bien connu de la toile d'araignée qui sauve David de ses poursuivants en leur suggérant que la grotte ne peut avoir reçu celui qu'ils doivent abattre, se situe là, il sera repris dans "Le tigre du Bengale" de Fritz Lang (ancêtre des film d'Indiana Jones de Spielberg).

Cette période d'Adoulam cactérise le fait que le nouveau roi existe en tant qu'identité mais ne possède aucun moyen pour imposer son titre potentiel, à l'image d'Israël jusqu'à aujourd'hui impuissant à réagir à la menace iranienne puisque prisonnier de l'opinion publique internationale.

Mais depuis quelques mois, plus encore depuis quelques semaines, devant les images de haine et de violence aveugle des extrémistes arabes, les journalistes se sont interrogés. Que ce soit en Iraq, en Syrie, en Egypte, en Lybie, en Tunisie derrière le masque au sourire de pacotille, est apparu le visage inquiétant de l'intolérance et du totalitarisme.

Salman Rushdie mériterait-t-il de mourir pour avoir écrit ses "Versets sataniques"? Devait-on tuer l'ambassadeur des Etats Unis parce qu'un film, non diffusé en salle et pensant ridiculiser l'Islam, y avait été tourné?

Ou bien le monde arabe est-il apparentable à la mafia qui condamne à mort Roberto Saviano pour avoir écrit "Gomorra"?

Aucun israélien n'a appelé à envahir l'ambassade de France pour y lyncher l'ambassadeur parce que Dieudonné continue de sévir. Eichmann, tout tortionnaire qu'il fut, eut droit a un procès équitable.

Voilà pourquoi devant tant d'excès un changement de position a été décelé chez les médias. Ceci devrait permettre aux peuples américain et européens de se rapprocher de l'analyse effectuée par les dirigeants israéliens en matière de géopolitique du Moyen-Orient.

L'année 5773 devrait donc être meilleure que la précédente.

Shana tova. 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires