Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 07:00

Depuis le 29 mai, date à laquelle ont débuté des incidents graves dans notre ville, il a fallu l'article que j'ai publié il y a deux jours, pour obtenir hier, huit jours après donc , des commentaires officiels sur cette affaire. Dans l'intervalle, des dizaines de personnes m'ont posé des questions, demandé conseil et apporté leur témoignage angoissé sur les prolongements possibles de ce que Le Parisien appelle une "rixe entre jeune des communautés musulmanes et israélites" et le maire de Saint-Mandé une "bagarre...entre deux communautés différentes".

Face à un événement sérieux, quel qu'il soit, un responsable politique ne rend service à sa ville que de trois façons. 

D'abord, en informant ses habitants. En communiquant sans passer les faits sous silence ni en les délivrant au compte-goutte alors que d'autres se chargent, avec une bonne foi naïve ou une complaisance écoeurante, de répandre des informations et des contre-informations indiciblement tendancieuses. Il est tenu de ne pas rompre le dialogue mais au contraire de l'ouvrir pour rassurer les esprits avec des mots justes, documentés et raisonnés. Il est tenu aussi, bien évidemment, de rassembler en amont tous les éléments à sa disposition et de les regarder avec une objectivité absolue, en se gardant d'interprétations parcellaires ou expéditives. 

Il doit également agir, pour montrer la fermeté des pouvoirs publics face à une situation dans laquelle le droit et le civisme le plus élémentaire ne sont plus respectés. Agir aussi pour mettre en place des solutions réfléchies et efficaces. 

Il doit enfin prévenir, pour faire cesser les actes de délinquance, les débordements, les actes de violence épisodiques ou récurrents, organisés ou isolés. Il doit encore prévenir pour protéger les personnes les plus à risque (les enfants en premier lieu) comme pour désamorcer les velléités agressives. 

L'absence de réponse et l'absence tout court ne peuvent être ressenties que comme un aveu d'impuissance par une population légitimement concernée.

Il est regrettable, alors que j'étais dans ma ville ce week-end où j'ai assisté à la fête du"Printemps des Bébés", de ne pas avoir été prévenu de ce qui se passait, ni été associé aux réunions qui ont eu lieu en présence de deux commissaires, d'un commandant de police, du sous-préfet de Nogent et d'un adjoint de notre ville. En tant que premier adjoint mais aussi en tant que Conseiller général en charge du Collège Offenbach (devant lequel ont démarré les agressions), ma présence et mon implication attentive me paraissent une nécessité fondamentale.

Une gestion de crise de cette ampleur nécessite une concertation entre tous les responsables et une information précise.

Maintenant que les saint-mandéens ont été prévenus de la situation et savent qu'il est essentiel de calmer les passions ayant conduit à ce dramatique engrenage, maintenant que chacun sait qu'il faut éviter tout signe pouvant être assimilé, même à tort, à une provocation, maintenant et dans cet esprit de paix retrouvable, l'article que j'ai publié mardi n'a plus sa raison d'être, je le retire donc. 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF - dans Saint-Mandé
commenter cet article

commentaires

for more information 07/01/2014 12:48

F OR PEACE IN SAINT MANDE is a very good share and writing about the task and effort towards building a better society and I am glad that you have taken the effort to share this with the readers like me. All I can say is wow and the author is a skilled individual.

jean claude germond 07/06/2013 08:37


Bonjour monsieur eroukmanoff


 


comme le dis alain ,il n'est pas facile d'être premier adjoint à saint mandé, mais vous connaissiez les règles du jeu, et mon petit doigt me dis que ce n'est pas fini.


Une chose est certaine, vous avez l'appui de la majorité silencieuse de st mande, et les dérives actuelles que je suis de ma petite province, me font penser que le mal est grave, irrreversible,
peux-être, et qu'il faudra du temps pour soigner les plaies.


bon courage


jcg

Richard 06/06/2013 13:15


Quelques infos complémentaires sur des sites d'infos communautaires y compris à l'étranger, tout ca pour rappeler que les faits sont graves et à ne pas minimiser comme le fait notre Maire:





http://www.saphirnews.com/Saint-Mande-une-agression-revendiquee-par-la-LDJ_a16897.html 





http://www.timesofisrael.com/french-arab-recovering-after-revenge-attack-by-jews/



http://www.jta.org/2013/06/04/news-opinion/world/french-jewish-umbrella-condemns-revenge-attack-on-arab


 

Alain Dumesnil 06/06/2013 11:21


Bonjour Jean,


Comme, il n'est pas facile d'être premier adjoint...


Je ne sais ce que tu penses faire en ce moment mais je préfère être à ma place.


La situation que tu vis n'est pas enviable, j'espère que tu me comprends...


Tu peux si tu le veux publier la réponse que je t'ai adressé car ce que je lis m'encourage et me renforce chaque jour un peu plus...


Ne rien dire est pire que tout, c'est permettre aux voyous de continuer à commetre leurs actes délictueux...


Nous avons assiostés je te le rappelle à une tentative d'homicide en bande organisée " Mais tout cela est normal à St Mandé".


Bien amicalement


Alain Dumesnil, Homme Libre,