Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 01:24

 .

Incompréhensible! Comment peut-on penser qu'en faisant fuir son électorat on en attirera immanquablement un autre. On peut néanmoins saluer le courage de celui qui pratique un hara kiri en restant persuadé qu'il ressuscitera.

Vouloir ne plus déduire les frais de garde d'enfant quand on connait les carences en matière de places en crèche, hésiter à prendre en compte une partie des frais d'employé de maison quand on sait que si deux parents travaillent ils pourront difficilement s'occuper de leur intérieur et auront recours, sans que ceci ne soit un luxe, à une employée, ce sera favoriser le travail au noir avec inscription à Pôle emploi de l'employée qui connait ses droits, pour bénéficier du chômage.

Quant à ceux qui avaient perdu pas mal de plumes à la bourse, et n'en seront jamais remboursés, puis qui confiants pour préparer leur retraite ont investi dans une maison de campagne, un studio en normandie ou en bretagne, pensant le revendre le jour compté, nenni. S'ils ont perdu dans cet investissement ce sera tant pis. S'ils ont gagné, on leur fixe de nouvelles règles, inexistantes lors de l'achat: il faudra partager car l'état est gourmand:

_ Il en a besoin pour payer le salaire des fonctionnaires. Exemple:

Prenons un député (vous savez, celui qui vient de voter courageusement ces lois), il perçoit près de 10.000€ pour lui, et autant pour le collaborateur, en général un proche ou de la famille ou la bonne amie (on se souvient de cette ministre de gauche qui avait pris son dentiste, très proche, pour obtenir son aide sur les dossiers). Vous vous demandez pourquoi mettre un proche, parce que votre secrétariat se situe déjà dans votre mairie ou Conseil général et travaille pour vous, il faut éviter les doublons. Mais ce n'est pas fini, on ajoute Air France, en billet free, idem pour la SNCF, j'ai oublié que vous allez intégrer une commission, où vous travaillez, or tout travail mérite salaire, gloups. Et puis il faut assurer pendant 5 ans au député le même revenu s'il perd sa place. Une assurance qui ne coûte rien nous dit-on, on aimerait la même. J'avais oublié le "All included", voiture, chauffeur, resto, bref Punta Cana dans l'hexagone!

_ Et maintenant, l'autre nécessité: courageusement notre président propose une aide à la Grèce, propose notre argent à la Grèce, enfin le vôtre. Il faut un partage des taches: il y a celui qui déclare  et celui qui paye.

Mais il faut le reconnaitre la cause est bonne, car il s'agit de ce pays où une bonne partie des fonctionnaires part faire de la chaise longue, à 50 ans, retraite oblige. Ce pays, béni des dieux, où, si vous achetez un bijou, vous ne pourrez le payer en chèque (vos chèques même en euro ne sont payables qu'en France), et si vous demandez la facture on sort le facturier du tiroir "spécial étranger", inconnu des services fiscaux, et si vous ne trouvez pas d'hôtel les femmes en noir vous proposent à la descente des bateaux leur chambre avec douche à l'eau froide qui donne sur l'orifice d'évacuation des toilettes à 30€ la nuitée etc... Ce pays avec une économie officielle, et l'autre. Je crains que le jour du remboursement on nous présente la mauvaise, celle qui permet d'appuyer sur le bouton "couper", ou "corbeille", ce n'est pas nouveau, une vieille ficelle mais que tous les endettés connaissent.   

Nos politiques ont-ils perdu leur bon sens?

Ou bien ont-ils tant dépensé qu'ils demandent les efforts à la classe moyenne qui ne travaille pas assez dur?

Ou bien c'est encore une histoire de niche: si vous êtes le copain du copain: "ça roule" et si vous êtes l'ancien premier ministre à qui on a fait la niche, encore une, de ne pas lui donner la présidence du sénat, à la veille d'une élection pas gagnée, "ça annule"! Plus de taxe supplémentaire sur les parcs d'attraction.

Corporatisme? Non, le corporatisme concerne les médecins, les infirmières, les cadres, mais pas les dieux.

Oui, certains me diront qu'il suffit de déclarer pendant deux ans sa résidence secondaire comme résidence principale, et que ça devrait passer. Oui, certains nous expliqueront comment tricher, finalement comment faire comme les très riches! Comme les dieux! 

 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires