Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:20

La ville bruissait de mille rumeurs un peu avant les vacances et puis les questions se sont taries, notre population saint-mandéenne a préparé la rentrée des classes, s'est inquiétée de ses impôts, à régler, et des prochains... plus préoccupants encore. Bref rien n'y a fait, ni les tracts ventant la peau de bébé d'une candidate, obtenue par photoshop, ni les mélopées monocordes entendues au Conseil municipal, le climat politique glacial où nous ont conduit J.M. Ayrault et F. Hollande a sidéré l'électorat. À moins que l'absence d'espoir, avant l'éternel retour des promesses, n'ait éteint ce vent de révolte qu'on sentait gronder.

L'erreur serait de profiter de cette déception pour bomber le torse et saluer avec condescendance ceux qui tolèrent la situation par défaut. La faute serait de poursuivre les plans rejetés et de vouloir convaincre le peuple que vos idées sont les siennes.

Partout en France et plus encore à Saint-Mandé la conscience politique a évolué, l'histoire de notre XXème siècle a été enregistrée et le "veau français" de De Gaulle s'est dopé aux chromosomes XY pour se faire taureau. Il serait insensé de croire que l'Histoire moderne est une éternelle répétition, d'autant que les français sont par essence et par leur culture, hautement instables. Quel bonheur pour la liberté! Quel drame pour ses dirigeants, en place ou à venir!

Souhaitons donc que chacun intègre ces données avant les grands débats de 2014. Espérons que le vainqueur sera notre population saint-mandéenne et que tous les candidats prétendant rendre notre ville plus belle, auront été dignes d'elle. Je ne doute pas des capacités de chacun, je crains que les intérêts de certains postulants n'aient rien à voir avec ceux de notre cité, pire je pense que le sachant ils préfèrent grimer leurs traits, adoucir leur voix.

S'ils pouvaient ils ronronneraient mais ils ont perdu la recette. 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires

yaplukafer 21/10/2013 19:48

Mars 2014,
Le vent souffle. Il tourbillonne. Il vient de droite, il vient de gauche, il plie les marronniers, déjà malades...
Un médecin à leur chevet... Qui d'autre pourrait s'en occuper ?
Qui les a vu jaunir prématurément ?
Dans 6 ans, peut-être 12, ils perdront leurs feuilles en Juin, et leurs branches seront désêchées.
Et ils contamineront d'autres espèces.
Le bois sera toujours là, peut-être peuplé de broussaille, sans doute orphelin des marrons que les gamins ramassaient... avant.. Dommage.
Non! Il est temps.
Il est temps d'oser voir.
Il est temps de réconcilier les arbres de notre commune.
Il est temps de regarder les maladies, de les soigner sans les saigner.
Il est temps d'être responsable, engagé, solidaire.
Un médecin... Un médecin qui connaît ce bois... Qui connaît ses habitants...
J'ai un nom en tête... Il sonne comme...

Alain Dumesnil 03/10/2013 14:37


Bonjour Jean,


Au risque de choquer le plus grand nombre, je vais oser dire que l'histoire se répète et qu'il faut être bien insconcient pour croire que cela puisse être évité.


l'un de mes amis aujourd'hui disparu,grand philosophe et humaniste, venant comme toi de l'est, me disait et j'avais à l'époque 40 ans, que la guerre était une nécessité.


Je m'opposais alors, bien entendu conscient que la raison allait l'emporter...


Lorsque je regarde le Monde et que j'écoute le plus grand nombre et dans de nombreux pays, je me dis que cet ami avait bien avant moi compris que l'homme est le destructeur de son propre
temple...


je ne sais de quoi demain sera fait mais ce que je redoute c'est la lacheté, l'hypocrisie, la haine de l'autre et toute l'imbécilité humaine qui me fait continuer à croire en l'homme car tout est
possible si nous voulons prendre conscience...


J'attends beaucoup de ces prochaines élections car nous allons enfin voir Qui est Qui?


Dans cette attente, je te dis bon courage


Amicalement


Alain Dumesnil, Homme Libre et de plus en plus indigné


 

jeanclaude germond 30/09/2013 16:18


Cher Monsieur


 


Pourquoi vous etonnez du peu d'intérêt que portent  nos compatriotes à la politique.


Vous aurez beau totoshopées avec CS6 ( le must en la matière ) toutes les promesses electorales, vous aurez le même résultat, obtenu par la jarjotage nombrilesque d'afidés aux partis politiques à
savoir zéro pointé.


Ormis certains de tout bord, mais fort peu nombreux au demeurant, la cimaise des arguments proposés est la sempiternelle " faites ce que je dis, pas ce que je fait"


Il faut dire qu'avec les réseaux sociaux et autres chaines d'info en continue, plus rien ne passe ou presque, et que le temps ou comme sous la 3 eme république, il suffisait d'un banquet pour se
faire élire  ce temps est révolu.


Mais rien n'est perdu en ce bas monde, et l'expression" balle au centre" pourrait  être celui du renouveau , à condition que la devise soit" res non verba"


Oui les français sont tristes comme recouverts  d'une chappe de plomb, quelle différence avec ces roms chassés de toute part, et qui trouvent le moyen de sourire devant l'opéra bastille (
preuves dans mon blog photo ). il y a vous en conviendrez matière à réflexion.


allez  kenavo monsieur le conseiller général


 


jcg


 


 


jcg