Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 12:08
  Bruno Le Maire, ministre d'un vaste portefeuille qui va de la pêche à l'alimentation venait à Saint-Mandé lancer sa campagne "Un fruit pour la récré".
  Nous avions reçu Laurent Wauquiez au début de la crise, Roselyne Bachelot avant ses réformes majeures sur notre système de Santé, le plaisir résidait aujourd'hui dans l'accueil d'un haut personnage de l'Etat en dehors d'une opération choc destinée à répondre à une tentative de déstabilisation de l'opposition (comme pour Frédéric Mitterrand), ou à un scandale (les banques).
 Loin des fureurs médiatiques le ministre était venu aux champs, dans le Val de Marne. L'école E. et G. Tillion resplendissait dans son écrin HQE (Haute Qualité Environnementale), notre Député-maire, le Préfet, de nombreux Conseillers Municipaux et moi-même accueillions celui qui s'est fixé pour but que la France soit "Le pays dans lequel on mange le mieux", il était accompagné d'Estelle Denis journaliste spécialisée dans la nutrition qui parraine la campagne.
  Derrière son aspect très "énarquien" apparut un homme charmant, décontracté, d'abord très facile, souriant et qui enthousiasma les mères de famille venues l'accueillir. Même les enfants succombèrent à sa gentillesse en voulant tous répondre aux questions qu'il leur posa sur fruits et légumes. Le ministre s'était transformé en professeur dans le but d'évaluer le niveau des enfants des villes, profondément déconnectés de la vie rurale. Le prolongement en était la prise de conscience de ce que cherchait à protéger  la notion de Développement durable pour les générations futures.
  Les jeunes furent particulièrement pertinents. 
  Mais comment ne pas vous rapporter ces quelques perles savoureuses, plus liées à l'émotion qu'à l'ignorance, elles sont ininventables:
_"Quel est ce légume?" demanda le ministre en présentant un artichaut.
_"Je sais M'sieur, un choux fleur..."
_"Non ça ressemble un peu mais c'est un artichaut, comment le mange-t-on, cru ou cuit?"
  Après réflexion, pressentant un piège:
_"Cru"
  Puis dans la foulée:
_"Est-ce qu'on mange tout?"
_"Oui." c'était pile ou face, mais si naturel !

  À un autre qui lève désespérément le bras:
_"Où poussent les pommes?"
_ "Dans les arbres."
_"Très bien, et peux-tu me citer des endroits d'où viennent les pommes, il y a les pommes de Normandie ..."
_"... la pomme d'api !"

  Puis présentant une carotte sans fane:
_"Où poussent-elles ?"
_"Dans la terre."
_"Qu'est-ce qui pousse dessus ?"
_"Des graines, c'est trop facile M'sieur"

_"Vous qui êtes de l'Ile-de-France, comment appelle-t-on ce champignon?"
_"Un champignon de Paris, mais c'était pas une vraie question."
_"Alors quel petits animaux viennent en dessous quand il pleut?"
_"Des schtroumpfs!"

  Malgré tout on rencontra un champion (il était au premier rang ...), qui connaissait la réponse à cette question ministérielle, j'espère que vous aussi:
_"Quel légume ne présente pas la même couleur en fonction de l'endroit où il est cultivé?"
 Il s'agissait de l'asperge blanche dans le sol et verte en Italie quand on la laisse bronzer.
 Bruno Le Maire nous exposa ensuite son ambition: tripler le nombre de jeunes qui mangent un fruit par jour pour arriver à 300000 en 2010, et en finir avec ces un million de français qui mangent 1/2 fruit et légume par jour.
 
  Il faisait beau ce matin, sur les visages et dans les esprits, pourquoi fallut-il qu'un journaliste rompe ce charme en demandant :
_"À l'heure où vous nous parlez, des saisonniers roumains ramassent les légumes en Provence à un salaire au-dessous  du salaire minimum. Est-ce qu'ils vont devenir les nouveaux plombiers polonais?"
 On vit alors l'instit' charmeur enfiler à regret son masque de ministre ouvrir sa machoire d'acier et avec un regard plein de tristesse, une moue d'excuse nous transmettre son message controlé, aseptisé, formaté au cas où les caméras tourneraient: il y était question de responsabilité collective assumée, d'aide obtenue de l'Union Européenne, de prise en compte gouvernementale ayant consisté en une baisse des charges de 3€ sur chaque heure travaillée qui avaient abouti à un salaire décent supérieur au salaire minimum, sans remettre en question l'équilibre financier de l'entreprise agricole.

  On lui avait volé son âme ...et notre bonheur.

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires