Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 22:50

 TEXTE DE MON INTERVENTION DU 1er FEVRIER 2010 A L'ASSEMBLEE

"L'année dernière vous nous aviez infligé une hausse de 6,5% des différentes taxes, cette année vous poursuivez avec 4% ! Pauvres val-de-marnais, ils vont souffrir. En pleine crise et depuis deux ans vous dépassez, de loin, la hausse du coût de la vie, vous explosez les prélèvements dans les portes-monnaies.
  Bravo à ceux qui se disent contre les hausses!
  Et ne prétextons pas la disparition de la taxe professionnelle, puisqu'elle va être remplacée par la "Cotisation Foncière des Entreprises", et la "Cotisation sur la Valeur Ajoutée" de celles-ci. Quant à l'année en cours vous recevrez la "compensation-relais" égale à la taxe de 2009, alors pas de lamento!

  Beaucoup de hausses donc, et parfois des bonds comme le recours à l'emprunt: on passe de 117 à 150 millions d'euros pour palier aux financements.
 Maintenant examinons l'ensemble dans le détail 
Commençons par le premier des deux secteurs habituels:les investissements. Vous verrez comme c'est intéressant, prenons comme exemple les dépenses en matière scolaire.
Au plan des investissements, on prévoit en ce qui concerne les collèges l'application de la politique du "une pour une":
-reconstruction d'un collège à Vitry: 20 M€
-    "                          "   "         à Chevilly-Larue: 22 M€
-    "                         "    "         à Orly: 20 M €
-Champigny : pareil
-Vitry-sur-Seine: toujours 20 M€
Alors maintenant la coquille: Vincennes: 20,5 M€

Maintenant que vous avez compris, vous allez pouvoir modéliser, en ce qui concerne la réhabilitation lourde de collèges:
-Choisy-le-Roi:1 collège 
-Villejuif: 1 collège
-Limeil Brévannes, ici 2 collèges sont concernés 
 ...  et la coquille: Maisons-Alfort!
 Ah! J'oubliais, à Decroly à Saint-Mandé, on remplace les préfabriqués, merci bien! Et le filet de protection? Il peut tenir encore un an ou deux!
 Vous avez compris le "une pour une" c'est: "une goutte pour l'un, une louche pour l'autre".

  Je ne vais pas tout analyser, mais malgré tout on ne peut passer sous silence les investissements dans les structures d'accueil et d'hébergement pour les personnes agées et les personnes handicapées. Stupéfaction, on a l'impression qu'en 2009 c'était presqu'un effort: on avait atteint 5,7 M€, mais cette année on repasse à 4 ,7 M€ ... -20%, c'est toujours pareil, ce sont les plus faibles qui payent pour les restrictions!

  En ce qui concerne le fonctionnement:
La situation évolue de manière catastrophique, l'augmentation de près de 50% de l'accroissement des dépenses montre que le contrôle vous échappe et la réaction est classique avec le: "c'est pas moi c'est la faute de l'autre".
  Ici ils sont deux, les coupables. C'est la conjoncture économique et le marché de l'emploi.
  Mais sincèrement croyez-vous que notre département est attractif pour les entreprises? Croyez-vous que pour les journées portes ouvertes des entreprises la mention "Val de Marne, source de temps libre" en gros et au centre de toutes les affiches soit de nature à les attirer chez nous?
  Alors il ne faut pas s'étonner que notre nombre de chômeurs soit égal à celui de mai 2006, et qu'il faille payer pour compenser les carences.
  Là on peut être particulièrement inquiet: comment a-t-on fait pour passer de 163 M€ à 192 soit 17 % d'augmentation pour le RSA? Bien sûr il y a le fait qu'on est passé du RMI au RSA, mais c'est surtout parce que la réinsertion patine, que les actions sont inefficaces, comme la communication. C'est ainsi qu'on nous appelle aux services sociaux non pas pour une information qui mènerait au réemploi, mais pour demander "Combien je vais toucher en plus avec le RSA?"
  Communication et réflexion donc!
 Je vous suggère de refaire un audit  sur les actions de réinsertion.
  Car 23,4 % d'augmentation de demandeurs d'emplois inscrits à Pôle Emploi en un an c'est inadmissible. Ca prouve qu'il faut tout revoir, et il ne faut pas avoir honte de reconnaitre l'échec de votre politique, ce qui compte c'est de leur trouver un emploi à ces pauvres gens qui vivent avec 460,09 €, non pas par semaine, mais par mois!
 
 Une misérable goutte, pendant que d'autres vont faire les fêtes pour 93.000€ par an (qu'on va voter dans ce budget), ou les foires pour 90.000€, ou des grands voyages pour 1.042.000€, j'oubliais les transports de personnes extérieures à la collectivité, qui vont nous coûter, à la louche ... 1.673.000€ ! 

  Votre budget représente 1.967.000.000€.
  Il est tragique qu'avec de pareils moyens on obtienne si peu et qu'on demande encore plus!
  Mais c'est ça votre réalité, triste réalité digne de la définition qu'en donnaient les Dada. C'est Hugo Ball qui avait indiqué, pourtant  sans vous connaitre, que "la réalité est, pour le dire exactement, un rien monté en épingle".



  
    

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF - dans Val de Marne
commenter cet article

commentaires