Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 09:53

ELECTION pièce 005

CHRISSIE

Heureusement qu'on est entre nous.

 

DENIS

Concentre-toi sur l'appât: du salé, beaucoup de salé pour leur permettre de se jeter sur mon nouveau cocktail le "Racontez-moi tout?". (Arrivée de Pascal et Laura). Ah! Voici nos deux amours avec des mines réjouies. J'espère que les sujets vous ont "incommensurablement" inspiré. Quel texte va sortir victorieux? Celui du sénateur, le professionnel aux 60 ans de carrière, inoxydable, marathonien, de la prose lui, ou bien le texte décapant de deux jeunes qui ne totalisent pas 40 ans ensemble, impitoyables, véritables archers à la plume mortelle.

 

LAURA

Papa, tu as dû lire tes textes en diagonales car ils regorgeaient de pépites. Je commence?

 

PASCAL

Attends! (Il prend le tabouret de bar et le place devant elle comme une tribune)

 

LAURA

« 40 ans d'un règne ininterrompu et la main aussi ferme qu’au premier jour ! Seuls les discours ont pris pas mal de poussière, bien qu'au début ils aient déjà été d’un autre âge !

Quel anniversaire ! Permettez-moi d’en partager l’instant. Pas le gâteau, ça fait des années qu’on en est privé.

40 années de pouvoir ! C’est moins bien que Castro ! Mais c’est mieux que feu Niazov, pourtant Président à vie du Turkménistan. Tout ça méritait bien une fête… pour les amis! Encore une ! (Pascal prend son portable et fait mine de filmer en se déplaçant comme un caméraman)

 L’ennui c’est que la population ne suit plus, elle a deviné qu’à chaque erreur dans le « c’est pas moi c’est l’autre » que vous lui asséniez, l’autre c’était déjà vous. La tentation est alors devenue irrésistible, de suivre cette recette qui avait fait votre réputation : dépenser l’argent que vous n’avez pas.

Mais avant, si la mayonnaise  était simplement particulièrement salée, aujourd’hui elle ne prend plus : trop de moutarde.

On vous avait prévenus, questionnés, mais votre réponse fut un long silence avant cette fumeuse idée de vous inspirer du célèbre barbier. Mais, lassés par les additions quotidiennes les gens ont fini par apprendre à se raser … »

 

PASCAL

Bravo mademoiselle ! (Il applaudit)

 

LAURA

(Levant la main pour retenir les applaudissements)

« Alors, juste après les élections, c'est-à-dire « Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne »… vous partirez ! À l’inverse du poète vous disparaitrez. Mais vous fermerez boutique en laissant les factures s’accumuler sous la porte. Comme Don Quichotte les dettes ça n’a jamais été votre problème vous espériez qu’un Sancho Pança viendrait les régler.

Mais comme dans les mauvaises tragédies, refusant de mourir vous aurez tenté le joker des perdants : les cadeaux, les promotions, les invitations avant de pleurer sur les emprunts qu’il fallait contracter pour rembourser.

Puis, pris d'un vertige devant cette montagne de dettes, vous allez hésiter entre deux solutions qui sauvent tout le monde dans les films : la cavalerie ou la solution Harry Potter: le coup de baguette magique qu’est l’avenant : on sous estime une dépense puis on vote un avenant pour compenser la différence, un avenant qu’on paiera plus tard ou avec un nouvel emprunt.

Mais à force de servir la baguette a buggé et vient de vous transformer en Mishima pour offrir, en guise d’anniversaire, à la population le premier Hara-Kiri politique ! »

 

DENIS

Bravo ! Je suis très fier de moi. Permets-moi de m’applaudir.

 

LAURA 

Mais papa si tu veux l’allonger j’ai encore deux autres pages...

 

CHRISSIE

J’ai retrouvé ton père, à la grande époque, avant sa période tourneur de pages du sénateur.

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires