Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 23:34

Le piqué des sondages annonçait un crash mémorable, voire historique après un demi-siècle de cinquième République. Les remaniements n'y changeaient rien, à chaque nouvelle donne la main restait pitoyable faute d'as et même si les valets ne manquaient pas.

On agita les spectres des Moustaki "avec leur gueule de métèque, de juif errant..." pensant attirer les spectateurs nostalgiques de feu Arturo Ui, mais ceux-ci savaient que leur heure n'était pas venue, ils devaient attendre que leur égérie triomphante avec cette élection cantonale leur laisse entendre que bientôt ils pourraient lâcher les chiens contre ces voleurs de poules, et encore, s'ils n'étaient que ça...

Pendant ce temps DSK paradait, jouait les monarques et avait même appris à faire cuire un steak, incroyable! Bien sûr il n'est pas facile d'apprendre la vie simple sans majordome ni maitre d'hôtel, mais pourtant il va lui falloir apprendre à cueillir une rose sans se piquer . Je ne parle pas de clé d'or mais un banal "room service" dans n'importe quel établissement dès la deuxième étoile répond à toute demande. Alors nous faire croire qu'il fait la cuisine... pourquoi pas la vaisselle?

Il y eut donc ces deux gaffes DSKaniennes:

- pour défroisser un pantalon on le suspend au-dessus de la baignoire et on fait couler l'eau chaude pendant... 1/2 heure! Affolant de dépense énergétique, stupide de prononcer une ânerie pareille, et comment oser penser qu'on croirait à ce conte de fée avec notre président du FMI déguisé en Cendrillon? En particulier quand on est reçu avec rang de président dans des suites de cent m² mis à disposition par des cinq étoiles! 

À force de faire remonter des histoires qui sentent le cambouis, au troisième intermédiaire l'anecdote se déforme jusqu'au ridicule.

 

- Anne Sinclair, actuelle Mme DSK, a souhaité nous montrer qu'elle a bien digéré ses cours de cuisine auprès des grands chefs... américains. Elle tourne donc sa salade sans se tâcher, mais on comprend pourquoi elle reste si propre, quand elle apporte au plan suivant, l'huile et le vinaigre!

C'est ça les copier-coller, on finit comme Mme Tibéri ou Mme Huchon.

 

Mais ces deux "lapsus révélateurs" ne suffirent pas à modifier les sondages, la suppression de l'ISF non plus car l'annulation en grande pompe de la taxe professionnelle qui est remplacée par une imposition encore plus lourde laisse de mauvais souvenirs.

 

Non, dans ce contexte il ne restait donc plus que la guerre. Une bonne vieille guerre! Mais pas chez nous, et sans combattant! Que du bonheur... pas de "drame collatéraux" dans notre population, et on "scude" l'Afrique.

Mais à force de faire monter le Front National, c'est lui qui va aspirer nos électeurs.

Car le problème de ce conflit libyen est insoluble par nous: quand nous regardons à la télévision ces fanatiques des deux bords qui n'ont rien à voir avec des démocrates, nous avons le sentiment de choisir un Polynice contre un Etéocle, ces deux frères d'Antigone aussi veules et ignobles l'un que l'autre mais dont la Grêce avait besoin de reconnaitre l'un des deux comme héros.

Je ne peux bien sûr soutenir Kadhafi, mais ces "insurgés" encouragés par Al-Qaïda j'ai du mal à penser que ce sont de braves et authentiques républicains. 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires