Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 12:40

Dommage!

Il est des fêtes non modifiables car officielles et correspondant à un évênement particulier: 11 novembre, 14 juillet... dont le calendrier ne souffre aucune tergiversation. Il en est d'autres créées de toutes pièces, dont le but affiché est d'offrir à la population un moment de bonheur, de lui faire plaisir et dont le véritable impact recherché est politique: associer la joie à son auteur, rendre positive l'image de son initiateur.

Tout le monde se rappelle le "Panem et circenses", (du pain et du cirque) formulé par Juvénal montrant son mépris de la classe politique qui cherchait à flatter le peuple pour l'endormir et le diriger plus aisément.

Demain, à Saint-Mandé, nous aurons la fête du pain... et chèvres, poneys... sans chapiteau il est vrai. Pour le bonheur de notre population...

Oui, mais! Notre population saint-mandéenne est composée pour presque la moitié d'hommes et de femmes juifs qui respectent leurs fêtes et la plus sacrée d'entre elles, Yom Kippour. Or tout homme politique sait que cette journée du Grand Pardon est une journée de jeûne, de repos, de silence.

À Saint-Mandé l'habitude pour la communauté juive est de se recueillir dans ses lieux saints et de se réunir dehors, habituellement sur la place de la mairie puisqu'elle est vaste, sécurisée et proche des lieux de prière.

À ces jeunes et moins jeunes qui seront rassemblés, imprégnés de leur méditation, les commerçants vont offrir des pommes, du cidre, du poiré, du miel, du pain, tous les pains et leur bonne ôdeur, dans une ambiance de fête foraine! 

La classique braderie moment savouré par tous les enfants et leurs parents leur sera interdite pour cause de chômage, sacré ce jour là! Le seul jour de l'année où le travail est proscrit!

Qui aurait proposé à Saint-Mandé de faire la fête de la viande un Vendredi Saint? Ou tout simplement d'organiser une fête le même jour? Qui oserait proposer la fête du saucisson à Saint-Denis pendant le Ramadan?  

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires

Jacques LEYRIS 08/10/2013 19:59


Monsieur Dumesnil


Vous avez tout à fait raison:les temps actuels sont bien troublés... au point de ne pas considérer vos voisins juifs, comme des Saints Mandéens à part entière. Vous auriez pu proposer de déplacer
ces festivités, juste le lendemain, jour du Seigneur chrétien, dans un pays laïc, où j'attends avec impatience que l'on cesse de respecter toutes les fêtes chrétiennes: Noël or not Noël.Argutie
bien basse.80000 juifs, dans ce pays ont été livrés aux allemands, à la mort, et seul le président Chirac l'a reconnu. A Saint Mandé 19 enfants d'un orphelinat ont été déportés parce que juifs,
et l'administration actuelle persiste à amenuiser ce qui à Izieu et ailleurs sont des lieux de commémoration et de mémoire. Voici un vrai sujet de tristesse, et les prémisses de ce qui depuis
2000 ans ne cesse de se répéter.


Docteur LEYRIS

Alain DUMESNIL 13/09/2013 20:53


Bonjour Jean,


Il me semble sauf erreur de ma part que nous vivons dans un pays Laic...


La religion de chacun ne m'intéresse pas, libre à chacun de croire ou de non croire...


Il me semble que le role de l'élu, c'est de s'intéressé à la politique de la Cité ou autres...


Laissons au Rabbin, Pasteur, Immam et Curé le fait de s'occuper du spirituel...


Je pense que le Polique au sens de la Cité à tant à faire pour rassembler qu'en cette période fort troublée tes propos m'interpellent...


Mais ce n'est pas la première fois et certainement pas la dernière...


Si tu penses que notre Cité va bien, alors je ne vois pourquoi continuez mes propos...A moins que tu ne souhaites devenir religieux...


Bon courage quand même Kippour or Not Yom Kippour, le sacré se vit intérieurement et n'a nullement besoin de s'afficher...


Amitiés


Alain Dumesnil Homme Libre et Indigné