Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 09:50

Sachant qu'une injure voire une diffamation (hormis le racisme) ne coûtera à son auteur pas plus de 15.000€ d'amende, il semblait incroyable que personne parmi les candidats à la future présidentielle n'ait conseillé à un ami ou un proche de salir celui qui le dérangeait, d'autant que l'argent de la condamnation sera prélevé d'une vraie valise bourrée de vrais billets. Cette semaine on a assisté au passage à l'acte avec tentative de mise à mort du taureau à la crinière blanche puisque de bonne source on savait que celui dont les naseaux fumaient encore serait "relaxé" du coral judiciaire de l'affaire Clearstream.

L'ennui c'est que, sorti de l'arêne bien vif, l'animal possède de belles cornes et que, blessé par cette nouvelle attaque du picador embusqué, il répondra à cette estocade ratée par une réaction politique.

Cette histoire de pots de vin reste lamentable, mais rappelez- vous des rétro-commissions du Conseil régional de l'Ile de France, pompées sur le budget "éducation": chaque parti avait touché, souvenez-vous de la Caisse noire de l'Assemblée nationale chacun touchait et est-ce qu'un seul député nous en parla? Non, il fallut un scandale pour le savoir.

Alors à la question posée à nos dirigeants "Qui n'a jamais touché de pots de vin?" j'ajouterai: "que les menteurs lèvent la main".

Haine et coups tordus à droite, que se passe-t-il donc à gauche?

Sourires glacés, glaives sous  capes et jupes, ambiance politburo pendant la guerre froide.

Certains attendaient Brejnev en laissant monter Andropov sachant que sa vie serait courte. Mais les Poutine et Medvedev en ont profité pour  monter au créneau dans le sillage de celui que beaucoup surnommaient « M. Blaguounette ». La mauvaise plaisanterie pour ses camarades est que notre humoriste avait pris soin d’infiltrer les équipes de ses « amis mortels » par de solides traitres impossibles à démasquer.

Alors il suffit que son adversaire principale négocie secrètement avec un grand syndicat d’enseignants l’abolition des mesures Chatel-Sarkozy pour que Hollande, prévenu à temps, prononce un discours où officiellement il annonce la suppression de cette décision ministérielle après son élection. Il apprend de « gorge profonde » qu’un accord va lier la première secrétaire à une écologiste emblématique et immédiatement il décide de créer une alliance verte-rose en vue de l’élection présidentielle. Bref dans l’équipe féminine on ne sait plus à qui se fier, et chez les hommes le mieux serait de voter Coluche.

Tout prête à rire sauf le débat, mortel. Sauf pour Hollande !

Mortelle aussi cette crise qui risque d’évoluer avec une autre ampleur que les vaguelettes enregistrées sur nos rivages après le problème des subprimes en 2006. La faillite de la Grèce si elle entrainait celle de la BNP ou de la SG serait d’une autre ampleur que celle de Lehman Brothers. D’autant que chacun connait la leçon ce qui prouverait une irresponsabilité extrême dans la décision prise du soutien de ce pays sans vraie grande mesure en contrepartie.
Heureusement notre ministre de l’économie, M. Baroin, veille. Souhaitons qu’il parle mieux grec qu’anglais.  

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires