Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 22:44
affiche-022.jpgvillepin2-300x196.jpgJanvier 2010: deux hommes qui ne se sont jamais vus viennent d'être relaxés. Ils appartiennent tous deux au monde politique, l'un célèbre vous ne l'avez jamais rencontré, l'autre moins connu vous lui avez certainement plusieurs fois serré la main, et si même vous n'avez pas voté pour lui, vous l'appréciez.
  Le premier, et ce n'est pas un scoop, se nomme D. de Villepin. Les causes de sa mise en examen demeurent, après des années d'enquête, de confrontations, de procédure, aussi grotesques que le personnage semble inspiré voire hugolien. C'est Obama victime des Blues Brothers, d'Artagnan chez les pieds nickelés, Laurence Olivier au cirque Pinder, en une formule: incroyable... mais pourtant vrai!
 Tout y est farfelu:
-le faussaire qui même s'il truque une liste, ne pourra ensuite prévoir la garniture du compte fictif et le bidouillage de relevés bancaires sur plusieurs années
-l'homme des services spéciaux, usé, en fin de carrière qui faute de changer le monde croit peut-être qu'il peut changer le destin de la France en devenant la cheville ouvrière d'un complot qui doit conduire à la disparition politique du futur président de la République
-des ministres, et plus, qui se sont fait approcher et ont pu concéder des entretiens à des Folamour de la politique aussi crédibles que de Funès en prof à Polytechnique
-une victime, président de la République, et de surcroit avocat, qui nomme "coupables", dans un discours préparé, de simples mis en examens

  Dans un tel contexte les français ne peuvent échapper à l'effarement devant cette affaire, somme toute aussi ridicule que la robe tachée de Monica Lewinski.

  Quant à l'autre relaxe, elle est survenue le 12 janvier au tribunal de Créteil dans un attendu qui reprenait la demande du procureur. Dans un discours enflammé et passionnant celui-ci réclamait déjà cette relaxe à l'égard d'un bloggeur politique impertinent "coupable" d'un texte nommé "Le Guignolo". 
  Relaxe pour cet auteur, car en France:
 
De Lafontaine à Montaldo,
De Zola à "Charlie Hebdo",
En politique nous bénéficions
De la pleine liberté d'expression !

 J'ai failli oublier, l'impertinent accusé de pertinence n'était que votre humble littérateur. J'attends le texte officiel pour une réponse plus amusante.
  
   

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires

Alain Dumesnil 29/01/2010 18:12


Mon cher Jean,

Ton article est très intéressant car il relate des faits qui dans une Démocratie n'ont pas leur place.
Mais pour certains, aux noms d'intérêt personnels, ils semblent plus important de salir l'autre celui qui est différent, celui qui pourrait gêner par ses prises de positions que de remplir leur
role d'élu.

Pour certains, ils semblent plus important d'occuper la justice à des affaires de type Politico/intérêts personnels que de lui donner le temps de rendre justice.

Les questions que nous pouvons nous poser sont:
Quand certains comprendront-ils que nos concitoyens attendent de l'élu des réponses à leurs problèmes de chaque jour.
Que penser de tout ce gachis, qui nuit à notre pays, à image de la France et à son rayonnement dans le Monde.
Au combien nous sommes loin du siècle des lumières...
Que pensez de tous ceux qui souffrent et qui souhaitent que leur état à travers leurs élus puissent les aider à traverser cette mauvaise passe.
Que ceux qui agissent ainsi puissent comprendre qu'ils ont été élus pour l'intérêt général et pour servir nos concitoyens.
Nos concitoyens sont fatigués d'entendre et de voir tout ces coups bas qui nuisent à la Démocratie.
Retrouvons le sens de la mesure et le sens des valeurs républicaines de notre pays.
C'est rassembler que les charbons brulent "proverbe chinois"
Amicalement,

Alain Dumesnil ancien conseiller municipal
Homme libre, humaniste, répubicain, libéral et un tant soit peu conservateur...