Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 00:00
affiche-villepin-siege-ump 36
Un groupe de comédiens qui ne semble pas manquer de moyens mais qui, par le talent n'y parvenant pas, souhaitent faire parler d'eux, collectionnent les apparitions spectaculaires. Leur nom "Action discrète" rappelle celui du mouvement d'extrême gauche (Action Directe) responsable de l'assassinat du PDG de Renaud. Il y a quelques jours ils ont loué un camion à nacelle pour suspendre sur la façade de l'immeuble de l'UMP une affiche géante de D. de Villepin, et obtenir une photo-choc.

  Une plaisanterie de potaches de gauche sans gravité qui aurait mérité l'élégance d'un sourire et l'absence de commentaire.

Mais c'était sans compter sur Mathieu Barbot, José Vandamme muté en chargé de mission à la communication de l'UMP!
  Las! "Y a qu'un cheveu sur la tête à Mathieu, et la cervelle de Rambo dans le crâne de Barbot ..."! Pas facile donc, d'ailleurs on ne sait si Coluche en inspecteur "La Bavure" aurait fait mieux. 

  Il commença finement par déclarer, une fois l'image mise à terre " ça tombe bien on avait besoin d'un tapis".
  Homme d'idées, il était assez fier de sa répartie, et, sentant la gloire à deux pas, véritable héros de la situation, il franchit ce Rubicon où coulaient les lauriers ...encore une fois, hélas! Les lauriers ne coulent pas, les larmes oui. Quel mélange, affreux mélange, fatal embrouillamini! Car les journalistes l'entouraient, avec leur micros, un peu comme quelqu'un dont il ne se rappelait plus le nom, fut accueillit par une foule dont chacun tenait une branche d'olivier, avant d'entrer dans une capitale. Les souvenirs se bousculaient et empéchaient toute clarté, mais une certitude existait: les destinées des grands hommes se rejoignaient!

 L'UMP, une partie de la France était derrière lui, il devait en avoir le sentiment, en tous cas ceux-ci le lisaient au moment où il déclara sur "Humour de Droite", avec peut-être une petite pensée pour Armstrong posant le pied sur la lune: "On a marché sur de Villepin".
 Magnus Mathieu, gladiateur UMP vainqueur d'un ancien premier ministre n'hésite plus, il sent qu'il a le vent en poupe, il devinait qu'un jour serait son jour, la suite lui donnera raison, il décida la diffusion d'une photo montrant trois personnes piétinant
le portraitde-villepin-tapis-ump 34-copie-1, étalé sur le trottoir, de Dominique de Villepin.

 Il devait se sentir enfin apaisé, presque content, en tous cas épanoui. Il devait imaginer ses pairs parlant de lui. Sa carrière allait basculer, il le pressentait. Devancer son chef, anticiper, tout en se calquant sur la Pensée UMP, tout ça il l'avait parfaitement intégré. Il allait faire des envieux!
  Le secret d'un succès était simple et là, on n'avait pas besoin d'avoir fait Dauphine pour le deviner, il suffisait de passer ses années de fac au cinoche, et si on prend "La Vérité si je ments", la vraie philosophie économico-politique elle se situait là, presque du Keynes: "il faut donner sa chance au produit", et ici le produit c'était, il fallait l'avouer, lui.
  
  Hélas! Il y a les génies, et les incompris...

  Entre les rancoeurs, même les haines et le droit d'afficher il y a la V.O., version officielle, et le mot d'ordre: "Aucun mot sur lui", pas Rambo, l'autre, celui dont je dois taire le nom, enfin Lancelot, le champion de Guenièvre-Bernadette; il y a aussi le slogan: "Tout va bien", dans l'esprit du film de Godard (long travelling sur les bidonvilles au son d'une musique lissée de Stone et Charden).
  Bref il aurait mieux "lu" le film il aurait compris que c'était le jour de sortir son sourire, pas celui qui plaisait tant aux petite u.m.pettes venues lui demander la faveur d'entrer pour croiser Fillon ou Copé, mais le fameux "sourire mielleux" de José Garcia.
  Il avait allumé un gros pétard et regarda la mêche se consumer.

  Il eut quand même un petit doute, cette fois, il avait raison.

  Le lendemain deviendra jour de pénitence, "démarche personnelle", "plaisanterie de mauvais goût" avouera-t-il, la flagellation sera lourde.

 Aux militants, d'où qu'ils proviennent je rappellerai donc qu'un sourire est plus efficace qu'une idée personnelle, souvenez-vous de la bonne mine de ce vendeur de pastis qui était si jovial qu'il passa par la case ministre avant de devenir, et être encore aujourd'hui, sénateur!

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF - dans Politique
commenter cet article

commentaires

anonyme 16/02/2010 10:21


Décidément,
l'UMP enchaine les mauvaises blagues. On pouvait lire aujourd'hui dans la presse que le président des jeunes UMP avait intimé à ses cadres par mail de s'inscrire à leur nouveau de Facebook "le
créateur des posibles" (qui soit dit en passant ne rencontre pas le succès escompté avec moins de 10 000 inscris et très peu de bouche à oreille positif) sous peine d'être virés! Biensur, il a
depuis démenti et qualifié son mail de mauvaise blague. Après un lipdub au sommet du ridicule, ces jeunes UMP ne brillent pas par leur inspiration... Mais comme tout le monde le sait, l'humour
c'est très subjectif...


Alain Dumesnil 12/02/2010 17:04


Bonjour Jean,
Merci pour ce message et si tu me le permets, j'ajouterais que nous allons désormais poursuivre et intensifier notre volonté de proposer une alternative pour notre pays.

Nous avons pris l'engagement, comme le veut Dominique de Villepin de devoir sans cesse avoir pour exigence le rassemblement des Français dans un esprit ouvert et
tolérant.
Dans cet esprit nous continuerons à garder la même hauteur de vue, le même respect de l'autre, le même esprit constructif qui supposent de ne jamais recourir à l'insulte, au dénigrement ou à la
critique systématique...

Par contre, nous ne pouvons nous taire comme certains auraient souhaiter ou souhaiteraient que nous nous comportions...

Cordialement,

Alain Dumesnil, ancien conseiller municipal

Membre du Club Villepin,


Julien 12/02/2010 12:06


en effet, ce fut un épisode navrant de la croisade antivillepin à laquelle se livre certains éléments de l'UMP!