Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:07

Tout n'aura pas été vain, les invitations féériques dans votre petit chez vous place des Vosges, ces cadeaux inoubliables distribués "façon Fouquet", ces embrassades si chaleureuses éternisées par une photo, sans compter les poignées de main appuyées de Dominique, les petites tapes sur l'épaule, ses regards suggestifs et les morceaux de phrases glissés à l'oreille d'invitées, tout cela aura forgé une armée d'hommes politiques, d'intellectuels ou d'artistes prêts à vous suivre jusqu'au bout tels les trois singes de Jingoro au temple de Nikko. Les trois singes de l'autocensure, non pas ceux de la sagesse. Cette consécration devait être la présidence, à l'occasion de laquelle chacun se serait régalé d'une nouvelle récompense offerte cette fois-ci par la maison France.

On comprend que les bons amis hurlent de douleur.

 

De Cambadélis à BHL, en passant par Lang, Kahn, Duhamel, Moscovici, et même le maire de Paris tous pleurent, non pas l'horreur d'une femme jeune noire et subalterne qui se plaint d'avoir été violée par un grand patron vieux riche et puissant, mais cet ami qu'ils connaissaient parfaitement et qui n'aurait pas fait de mal à une mouche. Mais une fine guêpe qui l'aurait provoqué...

No, he was a monk, il y avait bien pourtant cette jeune demoiselle Banon qui évoquait le monk...ey "en rut". Mais elle en parlait sans se plaindre au commissariat.

Nafissatou, ne l'aurait-elle pas harcelé? Ne l'aurait-elle pas violé? En une demi-heure elle avait le temps, je suggérerais à Domy de porter plainte, sauf si, en le voyant, nu, Apollon sortant du bain, enfin plus le corps de Silène (associé au fameux d...onkey) que celui d'Apollon, elle ne fut séduite, avant de le regretter.

Je pense que Maître Brafman devrait y penser (non, je ne réclame aucun honoraires).

 Alors, est-ce que les amis de DSK connaissaient si bien les femmes qu'ils avaient déjà deviné cette suite? J'irai plus loin, peut-être Domy devrait-il porter plainte pour avoir été battu, frappé, mordu?

Pourtant certains affirment  que, pressentant ce "piège", notre ami aurait fait appel (sous toutes réserves puisque la provenance de l'info est américaine) à une masseuse la veille au soir, certains disent qu'elle était blonde, pour évacuer cette humeur à risque, humeur dans la définition qu'en brossât Descartes (celle qui fit tomber un président américain).

  

Autre hypothèse, j'espère que le pharmacien ne se serait pas trompé de pilule et n'aurait pas confondu les comprimés habituels (vous savez ceux que Anne monta, dans un sac bien visible pour confirmer ses maladies) de notre ami avec du Cialys (super Viagra) laissé par le client précédent à la caisse ce qui expliquerait la performance du lendemain. Là je pense que Maître Brafman pourrait tenter la piste du complot des pharmaciens.

 

Vous comprenez pourquoi notre autre ami Huchon refusa de monter les marches du palais du festival à Cannes? Pour protester contre les femmes de chambre, leur sexualité, leur violabilité?  Tout de même pas, mais on peut penser que d'autres y viendront; ce fut par solidarité avec DSK! Dommage, qu'il n'y eût pas de palme "Mr Bean".   

 

Anne, l'amitié en politique on la tisse en 20 ans de flatteries, de cadeaux ou d'intérêts, mais elle s'évanouit en 20 jours.

Et l'amour?   

Partager cet article

Repost 0

commentaires