Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 22:00

 

À l’occasion du repas de rupture du jeûne du Ramadan à Lyon, le maire eut une attitude incorrecte à l’égard d’une jeune femme issue de l’immigration. Devons-nous lui demander des excuses ? Son attitude fut-elle irrespectueuse, incivique, ou autre ?

 Commençons par les faits :

 Le recteur de la grande mosquée de Lyon avait obtenu du maire, Gérard Collomb, l’autorisation d’organiser le repas en question dans les salons de l’hôtel de ville. Le gouverneur militaire, le procureur général, et Nora Berra, secrétaire d’Etat aux Aînés, représentant le gouvernement, assistaient à ce moment solennel. Un orchestre oriental déversait ses douces mélopées pendant que les convives avaient commencé à savourer une succulente chorba, l’atmosphère chaleureuse aurait fini par envouter la salle si à 21 heures l’heure des toasts n’avait rappelé que, protocole oblige, le moment des discours était arrivé.

  Kamel Kabtane, recteur de la mosquée rappela la symbolique de ce dîner, il fut suivi par le maire justifiant l’hospitalité républicaine, puis l’ambassadeur du Qatar. L’étiquette veut, qu’à l’instar des préfets quand ils sont présents, un ministre soit le dernier à parler.

  Or ce jour là, à cet instant, le maire reprit le micro et scotché à celui-ci comme un insecte à un tue-mouche, ne put que prononcer à l’égard de l’invité du moyen orient : « Je vous raccompagne » ! Ce qui en langage diplomatique signifiait que la partie officielle était achevée, Nora Berra ne parlerait pas.

  Que venait-il de se passer ?

  -Un oubli, un de ces fameux trous qui ont fait dire à la ministre responsable des Ainés, quand elle vint à Saint-Mandé que chaque ville, à l’image de notre cité, devrait mettre en place des Centres de la Mémoire ?

  -Un tournage de pub pour la super glue « La Lyonnaise » ?

  -Un accident vasculaire cérébral ?

  -Une grossièreté à l’égard d’un membre du gouvernement ?

  -Un geste machiste ? Pire d’intolérance ?

  Que nenni, un très vraisemblable acte manqué, une de ces bourdes qui vous colle (décidément) à la peau longtemps après, comme si à chacune de vos futures décisions ça risquait de vous reprendre.

  Une chance, la ministre ne lui en tint pas rigueur puisqu’elle alla chercher le micro du chanteur.

  Devant le fard que piqua M. Collomb certains se demandèrent si ce n’était pas parce qu’il craignait depuis la disparition de pas mal de matériel municipal, que le micro ne subisse le même sort, mais il y avait énormément de journalistes, ça se serait vu.

  Certains mauvais esprits invoquent malgré tout un moment d’amnésie, car lorsque la ministre rejoignit sa place à table le maire lui dit "Bravo" mais la nomma « conseillère municipale », ce qui obligea Mme Nora Berra de lui rappeler « Ministre de la République, Monsieur le maire », elle lui précisait dans le même temps son titre, mais je reste persuadé qu'il s'en souvenait.
  On aurait aimé connaitre la version officielle de ce faux pas, dont je suis sûr qu'il fut accidentel, mais à l'inverse de Jacques Chirac qui après son ennui de santé tint une conférence de presse sous un arbre aux ombres providentielles, ici nul bulletin de santé c'est donc avec les plus grandes réserves que je vous livre mon interprétation de cette information.
 

  Lorsqu’en juillet cette charmante et efficace Secrétaire d’Etat vint à Saint-Mandé  s’enquérir des mesures que nous avions prises au Centre Communal d’Actions Sociales pour suivre et répondre aux besoins des personnes du Bel Age pendant l’été, notre petite ville de 22000 habitants sut la recevoir dignement et lui rappeler que nous étions très honorés et fiers de sa venue.

  Pourtant nous n’avions pas eu besoin de relire le fameux manuel du savoir vivre. Mais pour montrer que nous connaissons la solidarité, je suis prêt à envoyer le nôtre au service des Relations Publiques de Lyon s’il nous en fait la demande. 
 
  J'en profite pour rappeler que très prochainement Saint-Mandè devrait proposer à sa population une Cellule de Dépistage de la Maladie d'Alzheimer et un Centre de la Mémoire. À titre exceptionnel, nous serons prêts à étudier toute demande de bilan concernant des personnes habitant les grandes villes de notre pays.

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires

flo 23/09/2009 21:56


très bel article Jean, un très bel hommage à une grande dame que nous avons eu beaucoup de plaisir à recevoir à Saint-Mandé...
amitiés