Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 21:54

"_ Ca s'appellera "Bienvenue chez les p'tits".
  _ Ca va faire suite de l'autre, dites plutôt le "To be or not to be" du XXIè siècle.
  _ Hum!
  _ Je sais, personne ne connait.
  _ Si si, Othello tout le monde en a entendu parler.
  _ Othello?
  _ On l'appellera autrement, mais il me faut une histoire triste qui se termine bien, avec beaucoup d'humour parce que les pauvres ils ont le droit de rire,et ça leur fait oublier que les autres touchent.
  _ Qui ça?
  _ Ceux qu'on leur montrera. C'est simple il faut leur donner le sentiment que ces riches, ils sont sympas, ça pourrait presqu'être des copains, d'ailleurs eux, ils les défendent de leur côté. "Touche pas à mon pote!" c'est pas une preuve?
  _ Vous verriez qui?
  _ La bande, ils coûtent cher, mais ils sont bien vus, ils font les manifs avec eux, ils signent pour le Droit Au Logement. Bien sûr ces jours là ou ils portent les manches longues ou ils enfilent une Swatch.
  _ Il n'y en a pas un qui s'est fait prendre?
  _ La main dans le sac! Le sac de biffs ... Forcément avec une montre à 38 000€, pour le chèque il n'y aurait pas eu assez sur le compte, alors la plus grosse partie il a bien été obligé de la régler en liquide. Sacré Juju! Le pire c'est que ça lui a donné confiance. Après il a fallu qu'il goûte à la sauce.
  _ C'est-à-dire?
  _ La sauce? SOS Racisme.
  _ Et alors?
  _ Ca finit toujours mal. "Julien Dray soupçonné d'abus de confiance" quelle manchette! Lui, de toutes façons, je ne l'aurais pas pris.
  _ Alors qui?
  _ Balasko, on en parlait tout à l'heure, très douée, elle ferait pleurer Le Pen, mais elle mène un train d'enfer. 110 000€ par mois l'année dernière, il faut éviter que le tournage dure longtemps.
  _ Ce n'est pas elle qui expliquait dans un film que dans les draps de soie on glisse tout le temps, et pour le prouver elle tombait 3 ou 4 fois du lit?
  _  C'était plutôt sympa ça permettait de rassurer les pauvres qui n'y avaient jamais goûté. Finalement c'était eux qui avaient de la chance.
  _ Qui d'autre verriez-vous?
  _ Il me faudrait un couple d'âge mûr style "la misère", anti-flic, anti-fric, pour que quand lui chantera "Ah! Si j'étais riche ..." ça ne fasse pas rire. Je verrais bien Debbouze-Jaoui.
  _ Mais lui il est presque à 90 OOO€ par mois, et elle, elle joue difficilement à moins de 70 000€, difficile à faire passer. Alors pour reprendre la formule de Guitry ils sont contre l'argent, tout contre?
  _ Oubliez ça, elle les a défendus les "intermittents", on aurait tous juré qu'elle était à la rue, avec eux.
  _ Vous croyez que personne ne va hurler en disant c'est comme si le patron de Caterpillar apportait le café, en salopette, pendant les grêves?
  _ C'est verrouillé, pas d'inquiétude.
  _ Mais l'action se situe dans un petit village de l'Europe de l'est, il faut qu'on voie des gamins jouer.
  _ Je pensais à Benzéma, le petit jeune de Lyon qui taperait dans le ballon.
  _ A  4OO OOO€ par mois?
  _ Plus qu'un patron? J'aurais pas cru ...
  _ Et encore un patron ça donne du travail à tous ceux de son usine, mais là, à part les employés de maison, le cuisinier, peut-être un chauffeur ... 
  _ D'un autre côté quand on garde tout pour soi l'avantage c'est que ça évite les grèves. Bon, on prendra son remplaçant.
  _ Et le chef du village?
  _ Là j'ai une idée, mais je ne suis pas sûr qu'elle fasse l'unanimité. Je pensais au maire de Hénin-Beaumont. Franchement c'est le surdoué du PS, une si petite commune ... et pour y être soupçonné d'avoir détourné 4 millions d'euros, il n'est pas commun ce maire là!
  _ Et le titre? Je ne vois pas trop mais il faut que ça attire avec les dépenses prévues.
  _ Plus qu'un titre, il me faut une affiche à la Rebroff ! "
 En me retournant je me réveillai à moitié, la télé était restée allumée, et je ne savais plus si c'était une page des infos ou mon rêve, mais j'aurais juré entendre Ségolène proférer "Pardonnez-leur à Jaoui, à Benzéma, à Debbouze, à Dray, à Balasko. Oui pardon pour eux de n'avoir pas reversé tout cet argent aux intermittents du spectacle, à tous ceux qui vivent dans le dénuement!" 
  A ces dernières paroles je compris que je révais.
  Le sommeil s'épaissit, tout à coup j'ouvris les yeux et me redressai c'était évident, l'affiche je la tenais, ça serait "Debbouze, Jaoui, Balasko, dans: "Un Stradivarius sur le toit" ".











 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires