Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF
  • : Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
  • Contact

Jean EROUKHMANOFF

Médecin généraliste à Saint-Mandé, ancien conseiller général et maire-adjoint de la ville.

Le Zoom Sur

Saint-Mandé et moi

RUE JEANNE D'ARC: C'est dans cette rue que mes parents ont choisi de s'installer ,en 1956 ,j'avais 4 ans.

RUE DU COMMANDANT MOUCHOTTE: C'est la rue de mon école maternelle puis , primaire. On l' appelait "Mouchotte" mais elle a été baptisée Charles Digeon.

AVENUE DU GENERAL DE GAULLE(anciennement rue de la République): J'y ai installé mon cabinet de Médecine Générale, pour soigner une patientèle qui me ressemblait, j'avais 25 ans.

Rue de l'ABBE POUCHARD: Mon fils aîné y a fait ses premiers pas.

Rue DE BERULLE: La rue du Conservatoire Robert Lamoureux, ma fille contrairement à ses frères adorait les cours de solfège.

Avenue DAUMESNIL: C'est là que nous nous sommes installés avec mon épouse, pour élever nos trois enfants et recevoir désormais avec un grand bonheur nos deux petits-fils qui attendent avec impatience la réouverture du Zoo.

Archives

Bio

1956 Je découvre Saint-Mandé, le bois ,les manèges ,le zoo, et les coupes de cheveux réglementaires d'Edmond, le coiffeur de la rue Jeanne D' Arc. 1969 :j'obtiens mon bac au lycée Berlioz. 1976 : j'ai fini mes études de médecine et j'effectue mon service National dans le 404 ème Bataillon de Commandement et de Soutien. 1977 : j'ouvre mon cabinet de Médecine Générale à Saint Mandé et je crée une consultation de Médecine Générale au dispensaire ST Yves ,à La Courneuve ,ne pouvant refuser la requête de Sœur Cécile, une patiente que j'ai soignée lors de mon internat au Hertford British Hospital,à Paris. 1980:Le Sénateur -Maire Jean Bertaud célèbre mon mariage avec Michelle, Chirurgien -Dentiste qui exerce avec moi ,avenue du Général de Gaulle. 1981,1984,1987 : Trois très grandes années, la naissance de mes enfants. 1995 : J'intègre le monde politique local de Saint Mandé, je deviens Conseiller Municipal ,puis Adjoint au Maire. 2001 :Je suis élu Conseiller Général de Saint -Mandé. 2008 : Je suis réélu Conseiller Général par les Saint- Mandéens.

A La Une

  • Quelques conseils pour les vacances...
    1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front...
  • LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL
    Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en...
  • LE VAL ENDORMI
    Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de...
  • AVIS DE GRANDE PRUDENCE
    « Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics »....
  • AÏE! AÏE! AÏE!
    En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à...
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 10:45

  Il a fait du cinéma et, si vous avez vu "Nikita" le film de J.L. Besson, ce responsable  de la DGSE chargé de la formation et de la réutilisation d'Anne Parillaud, c'est lui... ou presque. Ce tendre colosse, ce playboy qui se cache derrière une barbe de trois jours, gêné d'attirer l'attention sur lui c'est Pierre-Jean Gravelle qui ressemble à Tchéky Karyo (le héros de "Nikita") mieux que Demaison à Coluche.
  En fait, cet ancien rugbyman, maire et Conseiller Général pendant 6 ans, spécialiste en informatique, vient d'être victime d'un bug préfectoral insensé. Le 16 mars dernier, au deuxième tour des élections cantonales, il était élu avec plus de 10 % d'avance sur son concurent.
 Oui, mais lors du premier tour, un candidat minoritaire avait été oublié lors de la mise sous pli: sa profession de foi (ses propositions)  n'avait pas été glissée avec celles des autres candidats dans les enveloppes destinées aux électeurs...
  Donc le premier tour est annulé...
  Donc le deuxième aussi !
  Le nouvel élu n'y est pour rien, ce sont les services du Préfet qui étaient responsables de cette mise sous pli . Mais c'est ainsi ! 
 
  L'élection est à refaire, et la campagne aussi, avec son investissement financier entre 10 à 15 000 euros ... Alors que le remboursement, qui ne concerne qu'une petite partie des frais de la précédente, n'a toujours pas été effectuée... Le cadeau préfectoral au vainqueur !

  Mais c'est avec un immense plaisir que maires, conseillers généraux, et sénatrice étaient venus entourer Pierre-Jean pour le pré-lancemment de sa campagne électorale.
  La réunion se déroulait dans un  lieu insolite mais extraordinaire: un immense musée privé, "La Grand' Rue" entre Villecresnes et Mandres les Roses où un artiste hors normes, Stiol, présente des sculptures époustouflantes qui illustrent un roman surréalisto-destroy plein de poésie dont il est l'auteur. D'autres oeuvres, des peintures, des photos parfois d'amis artistes agrémentent ce lieu magique.
  De la magie il y en eu, et de la ferveur autour de notre collègue. Plus de 70 personnes se bousculaient pour écouter Pierre-Jean parler politique, philosophie et problèmes locaux. Puis ce furent les personnalités politiques présentes qui poursuivirent, Catherine Procaccia, notre brillante sénatrice fut très applaudie lorsqu'elle évoqua le non-sens de cette élection, d'autres orateurs soulignèrent le collègue exemplaire. En tant que conseiller général je rappelai les qualités de celui qui est de toutes les réunions de toutes les commissions de toutes les séances, qui intervient avec une telle pertinence que, ce plateau briard qu'il aime tant, même un saint-mandéen finit par le connaitre.

 Un superbe moment donc, politique, mais bien plus, amical.

 Alors ami, bonne chance à ton équipe, à ta suppléante, et à toi. Vous méritez "d'exploser" les scores de la fois précédente. Je finirai en m'adressant à tes électeurs:
Pierre-Jean représente le Conseiller Général qui allie le mieux compétence, présence, et pertinence, alors, que vous soyez de sa sensibilité politique ou pas, il reste le plus apte à défendre les intérêts de votre canton.
                         Votez sans hésitation pour lui !

 

Partager cet article

Repost 0
Jean EROUKHMANOFF
commenter cet article

commentaires